Par Laurent Routier


Ok, allons-y pour un nouveau grand moment de la musique made in France : 1995, LE groupe rap hexagonal du moment. Bien, bien. « 1995 », c’est en référence, selon les membres du groupe, à l’âge d’or du rap en France. Bon, déjà, y a une couille dans le potage. Parce que l’âge d’or du rap français, c’est 1991 selon moi, mais passons. Passons aussi sur le fait que 1995 est surtout l’âge d’or du rock français. Visiblement, on a pas à faire avec des prix Nobel d’histoire de la musique. Donc, si on suit bien le truc, 1995 serait une sorte de retour aux sources populaires du rap, sans fioriture et sans instrumentation dégueulasse. Faux ! 1995, c’est du sous Zebda (et même du sous, sous, sous Zebda), du rap à l’eau (la preuve, ils ont été élus meilleur groupe de rap 2011 par les auditeurs de Skyrock), même Joey Starr ne chierait pas un truc aussi mauvais aujourd’hui (alors que le gars, depuis la fin de NTM, c’est quand même devenu une buse). Bref, entre 1995 et Sexion d’Assaut, on est bien !