Histoire et explication de You talk

You talk des Babyshambles figure l’album Shotter’s Nation sorti en 2007. Peter Doherty aurait composé You talk avec l’aide précieuse de sa petite amie de l’époque, le mannequin Kate Moss. Cette dernière, au cours de cette romance, aurait participé, de près ou de loin, à l’écriture de quatre morceaux de l’album Shotter’s Nation, sans demander pour autant la moindre contrepartie financière, y compris après leur rupture. Les chansons marquées de sa patte sont, dans l’ordre d’apparition sur l’album, You talk, French Dog Blues, Baddie’s Boogie et Deft Left Hand.
You talk est également le deuxième single issu de Shotter’s Nation, suivant de quelques mois le percutant Delivery. Dans une interview accordée au magazine Rolling Stone, Peter Doherty prétend que You talk serait une sorte de copie d’une chanson des Velvet Underground. Après réflexion, on se rend compte que seul le morceau Walk and Talk, se rapproche timidement de You talk que ce soit dans la musique ou les textes.
Peter Doherty a lui-même conçu la maquette de ce second single. Ce n’est pas un hasard. Le leader des Babyshambles est, en effet, considéré comme un artiste plutôt talentueux et il lui a été offert d’exposer ses œuvres à la galerie Bankrobber à Londres en 2007.


Biographie des Babyshambles

Emmené Pete Doherty, leader charismatique, fraîchement écarté du groupe The Libertines pour des histoires de drogue, les Babyshambles ne tardèrent pas à sortir Down in Albion, premier album plein de promesses. Les influences sont diverses, mais enracinées dans la culture musicale anglaise, des Kinks aux Sex Pistols en passant par les Clash.