Bernard Minet sait pourquoi Ségolène Royal a perdu à l’élection présidentielle de 2007. Et il l’écrit dans son autobiographie, préfacée par Dorothée, Ma vie de folie.

Si Ségolène Royal se demandait encore pourquoi elle avait échoué à devenir notre première Présidente de la République, elle va enfin comprendre. Le soulagement. Et en même, elle pourrait bien ne pas s’en relever. Pour Bernard Minet, ça ne fait aucun doute, si Ségo a perdu en 2007, c’est à cause d’un passage d’un livre qu’elle a écrit en 1989, Le ras-le-bol des bébés zappeurs, dans lequel la femme politique fustigeait les programmes made in Dorothée : « Pour moi, si Madame Royal a perdu les présidentielles de 2007, c’est en partie à cause de ce qu’elle a fait à Dorothée. J’en suis persuadé. C’est peut-être naïf, mais l’explication m’amuse. Pendant les élections, j’ai vu défiler des centaines de messages sur Internet. Les témoignages concordaient. Beaucoup de gens disaient qu’ils ne voteraient jamais pour elle à cause de tout ce qu’elle avait fait ». Une analyse qui pourrait bien réfléchir un paquet d’hommes et de femmes politiques. Marine Le Pen, en délicatesse avec Le Petit Journal de Yann Barthès (l’équivalent actuel de la légendaire Dorothée), devrait se méfier.


LE MATCH LITTÉRAIRE

VS