Par Éric Nullo


Attention, la folle est de retour ! On comprend le super plan marketing et commercial de Bjork (faut bien qu’elle paie ses bigoudis), mais bordel, elle pourrait épargner la France : on a déjà Brigitte Fontaine nous ! Et faut l’assumer la Brigitte. Alors pourquoi l’autre tablette électronique vient encore nous faire chier ? Peut-être parce qu’elle représente à elle seule 95 % du PIB de l’Islande… Quoi qu’il en soit, Biophilia ressemble à toutes les autres diarrhées sonores de Bjork : c’est inaudible, sa voix d’eunuque martyrisé est toujours aussi insupportable, ses compositions toujours aussi incompréhensibles et son look toujours aussi… islandais. Bref, va falloir se protéger sec face à cette attaque chimique. Mettez les masques !