Histoire et explication de Blowin’in the wind

Blowin’in the wind de Bob Dylan figure sur l’album The Freewheelin’Bob Dylan, sorti en 1962. Considéré comme un véritable hymne, ce titre a permis à Bob Dylan de devenir une sorte de guide spirituel du mouvement des droits civiques. La chanson a été écrite dans le contexte de la guerre du Viêt Nam.
Bob Dylan a avoué avoir écrit cette chanson en 10 minutes. La première interprétation de Blowin’in the wind a été réalisée par Gil Turner qui est tombé sous le charme de la chanson en entendant Dylan la chantonner juste après son écriture dans les coulisses d’une salle de concert.
Musicalement, la chanson s’inspire d’un air traditionnel des esclaves noirs. Blowin’in the wind a été enregistrée par de très nombreux artistes dont les New World Singers, Peter, Paul and Mary, Odetta… Par la suite, les reprises vont fleurir avec les interprétations de Stevie Wonder, Elvis Presley, Joan Baez, Hugues Aufray, Janis Joplin
Un temps, Bob Dylan a été soupçonné d’avoir acheté les paroles de cette chanson à un jeune chanteur. Il faudra attendre la déclaration de ce jeune artiste dans le New Times : « le manteau de trucage que j’avais confectionné il y a des années est usé jusqu’à la corde : il ne m’est jamais bien allé. Il est temps à présent de payer les violons. Bien des gens étant en colère contre ce qu’ils voient comme la métamorphose récente de Dylan, le Prophète-Poète, en prophète du Profit, la poussière des rumeurs recommence à voler. Il importe d’effacer le post-scriptum insidieux aux paroles de Dylan qui demeure encore dans bien des esprits. La seule façon responsable de détruire ce post-scriptum est de mettre à disposition toute l’histoire de mes paroles… Je suis seulement désolé d’avoir mis 11 ans à dire : je suis désolé ».


Biographie de Bob Dylan

Bob Dylan (né Robert Allen Zimmerman le 24 mai 1941 à Duluth, Minnesota) est un musicien américain qui est une des figures majeures de la musique populaire depuis cinq décennies. Son style musical a évolué au fil des années : rock, folk, country, et blues sont les exemples de la diversité de son œuvre.