Histoire et explication No Woman No Cry

No Woman, No Cry de Bob Marley figure sur l’album Natty Dread (1974), mais c’est la version de l’album Live !, sortie en single en août 1975 qui reste la plus célèbre. C’est bien Bob Marley qui a écrit No Woman No Cry, mais il préféra la créditer à son ami Vincent « Tartar » Ford pour éviter de reverser des droits d’auteurs à Cayman Music avec qui il était alors en conflit.

Le titre provient d’une expression jamaïcaine, « no woman, nuh cry » qui en patois jamaïcain signifie « femme, ne pleure pas ». Le magazine Rolling Stone l’a classé trente-septième plus grande chanson de tous les temps.

Biographie Bob Marley

 Robert Nesta Marley, dit Bob Marley, né le 6 février 1945 à Nine Miles, paroisse de Saint Ann, en Jamaïque, décédé le 11 mai 1981 à Miami (Floride), aux Etats-Unis, était un chanteur, auteur, compositeur, interprète de reggae jamaïcain. Bob Marley a rencontré de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu et le plus révéré du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Bob Marley a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde (il est le plus gros vendeur de disques reggae de l’histoire).