Si t’es pas trop fou dans ta tête, tu n’aimes pas QUE les chansons qui donnent la banane. Tu aimes aussi les paroles qui parlent, par exemple d’une rupture amoureuse (ça peut arriver), et que tu comprends (les paroles), interprétées sur de jolies mélodies (au piano par exemple). Tu aimes les belles chansons françaises tristes. Et tu as raison.

1. Native, Tu planes sur moi, 1993
« Savoir si l’on s’aimait, avant que la mort te libère… »

2. Jacques Brel, Ne me quitte pas, 1959
Le gars, c’est clair qu’il veut récupérer sa gonzesse. Mais quelque part, on sent bien que c’est pas possible. L’amour, c’est triste.

3. Pierre Bachelet, Écris-moi, 1982
Sa femme l’a quitté et de lui elle « s’en fout » maintenant.

4. Georges Brassens, Il n’y a pas d’amour heureux, 1953
Magnifique et grandiose poème de Louis Aragon, sublimé (s’il le fallait) par un Brassens très inspiré.

5. Saez, Dis-moi qui sont ces gens, 2008
Pour les nuits d’été fiévreuses.

6. Jean-Jacques Goldman, Pas toi, 1985
L’amour chagrin, l’amour souffrance, l’amour triste. Encore et toujours.

7. Mano Solo, Je suis venu vous voir, 1997
Un chant d’adieu qui vaut tous les au revoir.

8. Daniel Guichard, Mon Vieux, 1974
On n’aime jamais assez son père.

9. Gérard Manset, Il voyage en solitaire, 1975
Parce que l’homme est seul, définitivement seul.

10. Les Innocents, Mon dernier soldat, 1992
Bénis soient ceux qui n’ont jamais subi le bruit des armes.