Vous avez trouvé direct ? Oui, Jeff Buckley, Claude François et Whitney Houston sont tous… morts. Ça ne s’arrête pas là : ils sont tous officiellement morts par noyade. Si, si.

Jeff Buckley d’abord. C’est le cas le plus « simple » de cette liste à laquelle nous aurions aussi pu ajouter Brian Jones (Rolling Stones, mort en 1969 dans sa piscine pendant un trip sous LSD) ou encore Dennis Wilson (Beach Boys, mort en 1983 pendant un bain de minuit – il était bourré). Jeff Buckley, donc, est lui aussi mort par noyade, le 29 mai 1997. Le seul témoin de la scène, un pote de Buckley nommé Keith Foti, a raconté que le chanteur avait voulu se rafraichir dans la Wolf River, un affluent du Mississippi, et s’y était jeté tout habillé. Le passage d’un bateau à aubes (comme dans Tom Sawyer) l’aurait entrainé par le fond. Son corps sera retrouvé six jours plus tard.

Les cas de Claude François (mort le 11 mars 1978 à Paris) et de Whitney Houston (morte le 11 février 2012 à Beverly Hills) sont moins « évidents » que celui de Jeff Buckley. Pour le public, Claude François est mort électrocuté alors qu’il prenait un bain. De même, Whitney Houston a fait un arrêt cardiaque au moment où elle se prélassait dans l’eau chaude. D’accord, allons-y pour ces versions « médiatiques ». Mais officiellement, et selon les rapports rendus par les médecins légistes, de l’eau a été retrouvée dans les poumons de Claude François, comme dans ceux de Whitney Houston, ce qui prouve à 99 % (oui, il reste toujours ce 1 %) que ces deux-là sont biologiquement morts par noyade. Pour le premier comme conséquence d’un choc électrique, pour la seconde comme conséquence d’un malaise cardiaque.