Par Laurent Routier


Dans la famille « chanteurs acteurs », je demande le tonton relou qui te fait systématiquement la morale : Charles Berling ! Le gars, il est tellement mauvais qu’il a choisi de copier Bénébar. Faut pas trembler quand même… « Hé, les gras ! J’ai vraiment envie de faire un truc pourri dans la chanson ! Mais qu’est-ce que je pourrais bien faire ? » Réponse des gars : « Ben copie Bénébar ! » Pas bête. On appréciera aussi le titre de l’album, Jeune Chanteur. Énorme. Ah ! Il a un sacré humour ce Berling. Sauf que moi, là, j’en ai pas trop. Parce que le mec vient quand même nous essorer les gonades sur les plateaux télés nous vendre sa merde pendant que de merveilleux groupes n’ont même pas droit de cité à la radio. Ouais, ça fait chier. Alors, mon p’tit Charlot, libérez les studios maintenant, retournez vous friser les poils pubiens sur une scène de théâtre et laissez les vrais artistes profiter des largesses de votre maison de disques. Ça suffit.