Histoire et explication de London Calling

 London Calling figure sur l’album du même nom sorti en 1979. Il s’agit de la chanson made in The Clash par excellence. De quoi parle-t-elle ? Des différentes façons dont le monde pourrait s’effondrer : la faim, la guerre, le froid… L’auteur de la chanson et leader des Clash, Joe Strummer, était un grand amateur de journaux, papier et télévisés.

La chanson fait notamment référence à « l’accident nucléaire » (« nuclear error » dit le texte) de Three Mile Island qui eut lieu en mars 1979. La chanson – et l’album du même nom – furent écrits au retour d’une tournée aux États-Unis, la première pour les Clash qui y découvrirent toute l’importance du rock’n’roll dans la culture musicale américaine. La photo de couverture de l’album est d’ailleurs un hommage non déguisé à Elvis Presley (et à son premier album). Enfin, notons que London Calling a été enregistré dans les mêmes studios que le Nervermind The Bollocks des Sex Pistols, les Studios Wessex.

Biographie The Clash

The Clash est un groupe de punk britannique, formé à Londres dans les années 1970 et connu pour être un des quatuors majeurs de l’histoire du rock et du punk rock britannique. Il commence sa carrière en 1976 et se dissout en 1985. Ses personnalités les plus importantes sont Joe Strummer et Mick Jones, tous deux à la guitare et au chant, ainsi que le bassiste Paul Simonon. Son style, rattaché au mouvement punk, est principalement un rock contestataire dont l’importance des textes est primordiale. C’est un groupe qui se caractérise également par sa capacité à intégrer à sa musique des sonorités différentes en puisant à la source des racines musicales de ses membres, parmi lesquelles le punk, le rock, le rockabilly, le reggae, le ska ou encore le dub.