Par Éric Nullo


Ils sont mignons Cocoon. Déjà, rien que leur nom il est mignon. Et puis leurs voix, elles sont mignonnes. Puis leurs textes aussi ils sont mignons. Même leur accent so frenchy il est mignon. Leurs clips avec des petits bonhommes, de jolies images, des histoires d’amour qui font pleurer : c’est trop mignon. C’est bien pour ça qu’on a juste envie, à l’écoute de leur album Where the oceans end (trop mignon le titre) de les souiller comme le camionneur souille l’ouvrière, comme le père un peu trop câlin souille sa fille de 14 piges, comme le touriste allemand souille les plages d’Europe en été.