Histoire et explication Le jour après la fin du monde

Le jour après la fin du monde de Corneille figure sur l’album Les Inséparables sorti en 2011. Après deux ans d’absence, c’est avec Le jour après la fin du monde que Corneille revient sur le devant de la scène musicale. Le jour après la fin du monde dévoile ainsi les nouvelles orientations artistiques de Corneille. Après deux albums chantés en anglais, Corneille revient au français, mais d’une manière différente de ce qu’il avait fait pour ces deux premiers albums, Parce qu’on vient de loin (2002) et Les marchands de rêves (2005). Sur ces deux derniers albums, Corneille prenait pour principale inspiration le drame de son enfance, à savoir l’assassinat de ses parents lors du Génocide rwandais de 1994. Sur Le jour après la fin du monde, Corneille chante l’espoir et l’amour, sur une mélodie très bien ficelée, qui se retient dès la première écoute. Tout ce dont Corneille rêvait et comme il le confirme lorsqu’il déclare : « J’ai voulu, à travers cet album, chanter le bonheur et l’espoir, et faire danser les gens. Mes premiers albums étaient plus sombres, même s’il était nécessaire pour moi que je parle de certaines choses. Mais aujourd’hui, je veux partager ma joie de vivre et l’espoir qui m’animent tous les jours. C’est important ».


Biographie Corneille

De son vrai nom Cornelius Nyungura, Corneille est né au Rwanda en 1977. Après la mort de ses parents en 1994, il vit en Allemagne et au Canada. Il débute sa carrière solo en 2003 et devient très vite une figure dominante du r’n’b francophone.