Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Booba, c’est le plus gros vendeur de disques estampillé « rap » en France. Ça te donne déjà une idée du niveau intellectuel des 12 – 25 ans d’aujourd’hui. Et ça méritait quand même qu’on s’y arrête quelques minutes (pas trop non plus). Alors quoi ? Que dire ? Première réponse : opprimés et torturés de tous les pays, arrêtez de vous plaindre ! Eichmann, Barbie, Aussaresses et les autres sont des petites bites ! Tu écoutes Booba 5 minutes et tu deviens complètement dingue. Je vous jure, c’est pas des conneries. Je l’ai vécu ! C’est comme ça que je me suis retrouvé à me laver les cheveux en utilisant mon propre caca comme shampoing, sans m’en rendre compte ! C’est ma femme qui me l’a fait remarquer: « Hé dis donc, tu pues des cheveux » qu’elle a dit. C’est là où je me suis rendu compte que je m’étais également scarifié le torse : écrire « Death Is Life » à la pointe de compas sur son torse, vous admettrez que c’est pas normal ! Bon, peut-être chez les fans de Mylène Farmer… Mais moi, à la base, je suis plutôt un mec tranquille. Alors quand j’ai vu que je m’étais arraché les ongles des doigts de pieds pour les remplacer par mes dents (avec les racines), je me suis fait peur. Donc : protégez vos familles et vos neurones. Booba, c’est dangereux. (Olivier Crachin)