Cet été, inutile de partir dans un pays du Tiers Monde (Maroc, Inde, Espagne…) pour choper la tourista. Restez bien au chaud en France, avec Calogero(-té), c’est l’assurance d’une bonne chiasse 100% tricolore. Le lilliputien de la chanson française a en effet remis ses bas résille et raccommodé son rouge à lèvres pour remonter sur le trottoir. La vérité, le gars ose là où même Yannick Noah n’y mettrait pas les pieds (nus). Un jour au mauvais endroit, premier single extrait de sa poisseuse galette, raconte l’histoire de Sofiane, ce petit gars tabassé à mort par des mecs y a quelque temps. Un morceau financé par la LICRA, SOS Racisme et sans doute le ministère de la Jeunesse et des Sports. Calogero(-té) est un charognard. Il a pris le cadavre d’un gamin pour se faire des couilles en or. Paraît que même BHL a trouvé ça limite. C’est dire si Calogero(-té) a franchi un cap dans l’atrocité mercantile. On attend désormais une chanson sur les bébés congelés et une autre sur les disparus du vol MH370. Ah ! Et un duo avec la mère d’Ilan Halimi !

tourista-et-diarrhee