Cette semaine dans On n’a pas couché, Laurent Routier, Natacha Polonium et Aymeric Carré s’intéressent au dernier album de Jacques Higelin, Beau Repaire.

Laurent Routier : c’est le grand retour du non moins grand Jacques Higelin. Alors, Natacha, Aymeric, qu’en avez-vous pensé ?
Aymeric Carré : quel retour ? Il est là depuis les années 30 le gars ! C’est son 453e album, pour autant de ventes d’ailleurs !
Laurent Routier : vous n’avez pas aimé Beau Repaire, Aymeric ?
Aymeric Carré : pour tout vous dire, je ne m’en souviens même pas. J’ai dû dormir ou faire un AVC… Le trou noir !
Laurent Routier : ah d’accord… Et vous Natacha ?
Natacha Polonium : moi je me souviens très bien avoir écouté Beau Repaire. Comme on se souvient d’une chimio.
Laurent Routier : non, pas vous Natacha !
Natacha Polonium : si, moi aussi. Jacques Higelin, il faut qu’il nous laisse tranquilles maintenant. D’autant qu’il a sa gamine qui a pris la relève, la débile mentale là, comment s’appelle-t-elle déjà ?
Aymeric Carré : il chia !
Laurent Routier : très drôle Carré. Elle s’appelle Izia.
Natacha Polonium : oui, c’est ça, Irma. Dans la nullité, elle dépasse quand même assez largement son père !
Aymeric Carré : c’est dire !
Laurent Routier : Carré ! S’il vous plaît… Recentrons-nous sur Jacques.
Aymeric Carré : oui, vous avez raison. On a donc droit à un album réalisé par un alcoolo pour les alcoolos. Mais alcoolos dernier degré, hein ! Attendez, moi aussi j’aime le pinard, c’est pas la question. Je me l’injecte pas directement dans la veine, c’est la différence avec Higelin.
Natacha Polonium : c’est vrai qu’il est un peu pathétique le monsieur, avec ses cheveux sales depuis 60 ans, ses pseudo coups de gueule et sa fausse gouaille parisienne.
Laurent Routier : d’accord… On retient quoi alors ?
Natacha Polonium : rien.
Aymeric Carré : pas mieux.
Laurent Routier : à la semaine prochaine.