Après Spiritus Dei en 2010, Gloria en 2011, le boys band de l’Eglise catholique pop française, Les Prêtres, remet ça avec Amen. Bon, première remarque, côté créativité concernant le titre, même Nolwenn Leroy fait mieux. Et puis y a comme un p’tit problème avec le petit Chinois : le gars est aujourd’hui marié et père d’un gosse. Le gars baise. Et un curé qui baise, pardon, mais c’est pas un curé. Publicité mensongère : est-ce que Pete Doherty nous dit qu’il est clean ? Réponse : non. Alors le Chinois, la moindre des choses eût été de le dégager ! Et Mick Jagger lui-même l’a dit : « tu peux pas te permettre de baiser la première groupie venue, sinon tu finis avec la bite tuméfiée à la fin de la tournée ». Va falloir le surveiller le Chinois, je vous le dis les gars ! Quant aux deux autres marionnettes de Mgr Di Falco (y a toujours un Corse dans un braquage), déjà leurs voix de barytons abstinents, c’est pas crédible, mais alors quand ces mêmes voix entonnent du Céline Dion ou du Grégory Lemarchal (RIP Muco), ça en devient gênant. A quand Les Rabbins chantent Michel Sardou et les Imams reprennent Francis Cabrel ? Phil Patrick

>> Devenez pote sur Facebook avec Phil Patrick