Au banc des élèves de la critique musicale de la semaine : Patrick Bruel, Dionysos, Louane, Jain, Louise Attaque. Y a pas que du bon…

Très souvent, je pense à vous – Patrick Bruel
Autant sa voix de nazi pleurnichard a fini de nous lasser, autant le génie industriel de Patrick Bruel est toujours plus saisissant. Pourquoi se faire chier à payer des mecs pour écrire des chansons quand tu peux acheter un lot de vieux morceaux que tout le monde connaît ? Patrick chante ainsi Barbara et enchaîne les albums comme Henry Ford faisait sortir sa T des chaines de production. Du génie.
Note : 0/10

Vampire en pyjama – Dionysos
Mathias Malzieu nous livre un nouveau recueil de paroles débiles inspirées de sa schizophrénie bourgeoise. C’est niais, c’est moche, c’est gênant. Et Tim Burton n’en peut plus.
Note : 0/10

Chambre 12 – Louane
Avec un titre en forme de rendez-vous crapuleux, Louane avait peut-être pour ambition de taper sur une cible plus âgée que les 5-12 ans. Perdu : bienvenue dans le magasin de bonbons de la petite fille chérie de la nation française. Ça va en faire de la carie (et du puage de gueule) !
Note : 0/10

Zanaka – Jain
Après son passage sur le rafraichissant plateau des Victoires de la Musique, Jain a reçu toutes les éloges possibles. Evidemment, pour un pays qui sort à peine de 5 années de Zaz à haute dose, la petite Jain apparaît comme une fleur dans les ruines de Mossoul. Déjà, par rapport à la première, elle est propre. Pour le reste, c’est quand même pas génial. Bon, on ne devrait plus en entendre parler d’ici l’été, mais on espère quand même que les quelques royalties récoltés permettront à Jain de financer ses études de psycho à la fac de Tours.
Note : 2/10

Anomalie – Louise Attaque
11 ans ! 11 ans qu’on avait plus entendu un album des Louise Attaque. D’accord, il manque encore le batteur historique du groupe, Alexandre Margraff, mais on a bel et bien retrouvé la patte à Louise. Avec moins de violon, mais toujours autant de passion pour le travail achevé. C’est cohérent, c’est nourissant, c’est réjouissant. “Anomalie” entre sans souci dans la catégorie des plus beaux albums come-back de l’histoire de la musique.
Note : 8/10