Le 14 février prochain, les Victoires de la Musique reprennent du service. Parmi les nominés on retrouve à notre grande surprise Stromae. De leur côté, les Daft Punk ont fait un gros doigt à la cérémonie et ne seront pas de cette mascarade. Christophe Maé devrait sucer encore quelques bites comme l’année dernière. Souvent décriée, voici un florilège des critiques sur les Victoires de la musique.


1 – « Nous remettre quatre Victoires en même temps, cela donne l’impression d’être un paquet d’anciens dont on se débarrasse… C’est presque humiliant. Et j’ai quand même mon orgueil. Quelqu’un comme Adamo, qui est un grand auteur, mérite mieux. » Serge Lama pousse sa gueulante l’année dernière.


2 – « C’est une émission qui obéit aux trois L, lent, lourd et lugubre. » Philippe Manoeuvre balance.


3 – « Une telle délocalisation des musiques dites spéciales et des révélations à une soirée secondaire témoigne, une fois encore, de Victoires de la musique à deux vitesses. Notre désaccord est profond avec une telle approche de la musique qui ignore l’un des genres les plus populaires auprès du public. » Booba à propos de la division des Victoires en deux parties en 2011. On vous rassure, ce n’est pas lui qui a écrit le texte.


4 – « Si j’avais su, j’aurais pas venu. » Christophe Maé tous les ans.


5 – « Avec mon équipe, on a été étonné de ne pas être nominé. Pourtant, ça nous semblait logique : mon disque a aussi bien reçu un succès critique que commercial. Tout ça en indépendant. On a fait une grosse tournée, plus de soixante dates en 2012, l’Olympia était complet, le Zenith à ras bord. » Youssoupha concernant les victoires de 2003.


6 – « [Je me] demande ce que vient faire ici Elephanz ? Un duo nantais 100 % pop dont le principal titre de gloire, en 2013, est d’avoir eu une synchro publicitaire pour une marque automobile. » Patrice Bardot, journaliste sur Tsugi.


7 – « Allez tous vous faire enculer ». Daft Punk, janvier 2014.