Histoire et explication de Do you really want to hurt me

Do you really want to heart me de Culture Club figure sur Kissing to be clever, le premier album du groupe, sorti en 1982. Les quatre membres de Culture Club collaborèrent dans la composition de Do you really want to hurt me. La responsabilité de l’écriture des paroles revint évidemment au chanteur du groupe, Boy George, qui admis, plus tard, que Do you really want to hurt me évoquait sa liaison, amoureuse et secrète, avec le batteur, Jon Moss.
À l’origine, Do you really want to hurt me ne devait pas sortir en format single, Boy George jugeant la chanson trop personnelle. Après l’échec des deux premiers singles de l’album Kissing to be clever, Do you really want to hurt me faisait figure de dernière chance pour Culture Club. Le single sortit aux Etats-Unis et rencontra un franc et inespéré succès.
Le look assez extravagant de Boy George en surprit plus d’un et la phrase « Everything’s not what you see » (Vous ne voyez pas tout) de Do you really want to hurt me résume assez bien sa façon de penser. Il s’explique d’ailleurs en affirmant qu’il est ennuyeux que les choses soient ce qu’elles sont.


Biographie de Culture Club

Formé en 1981, le groupe Culture Club ne dut attendre qu’une année et la sortie de leur premier album Kissing to be clever pour rencontrer le succès. Emmené par le loufoque Boy George, le groupe à tendance New Wave compte dans ses plus grands hits les chansons Do you really want to hurt me ou Karma Chameleon.