Par Laurent Routier

La direction de Zicabloc va encore me gueuler dessus : « oui, euh, par ta faute, euh, on va se payer un procès devant la 17e, t’es vraiment un con… », mais je ne peux pas faire autrement : Dave, c’est de la merde. De la groooooooosse merde. Et je ne le dis pas uniquement pour faire mon intéressant – même s’il y a un peu de ça –, mais pour frapper un grand coup, histoire que Dave nous foute une bonne fois pour toutes la paix. Il faut quand même savoir que Dave est le seul artiste de langue française à avoir sorti plus de Best of que d’albums. Ca en dit long sur, au moins, l’artiste. Écrire que la musique de Dave est merdique, ce n’est pas un cri de haine, c’est un cri d’espoir – et même d’espérance. L’espoir qu’il ne revienne pas dans six mois avec un nouveau Best of. Parce qu’aujourd’hui, il nous balance ses tubes version soul, mais demain, hein, demain, ce sera quoi ? En version heavy metal, en version psychédélique (le gars est Néerlandais), en version chants grégoriens… ? On – il ! – peut aller très loin comme ça. C’est ça qu’on veut ? C’est ce qu’on va avoir (pas facile à dire ça non plus). Alors, oui, merde et remerde, Dave, en soul ou en grunge, c’est de la merde.