Histoire et explication de Starman

Starman de David Bowie figure sur l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars sorti en 1972. Starman fait intégrante de l’histoire de Ziggy Stardust, personnage inventé de toutes pièces par David Bowie et sa femme. La chanson évoque un salut céleste, promis par Ziggy Stardust, le messager. David Bowie interprète la chanson comme s’il était un simple auditeur et qu’il entendait Ziggy chanter, en allumant sa radio.
A l’écoute de Starman, on ne peut que constater l’influence du titre Somewhere over the rainbow de Judy Garland, notamment au début du refrain.
Starman fut intégrée à The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars assez tardivement, l’album manquant cruellement d’un potentiel premier single. Starman remplaça la reprise de Chuck Berry, Round and Round, sur l’album.
Woody Woodmansey, batteur du groupe de Bowie, The Spiders From Mars, apprécie particulièrement Starman. Il s’agit, selon lui, dans un contexte économique compliqué, d’une chanson pleine d’espoir.


Biographie David Bowie

David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, né le 8 janvier 1947 à Brixton, est un auteur-compositeur, chanteur, producteur de disques et acteur britannique. Au long de plus de quatre décennies d’une carrière marquée par les changements fréquents de direction et de style, il s’est imposé comme un des personnages les plus originaux et imprévisibles de la musique rock, et de très nombreux artistes se sont réclamés de son influence.
Après des débuts hésitants entre le folk et la variété dans la deuxième moitié des années 1960 et un détour par le mime, Bowie devient une vedette en 1972 par l’intermédiaire de son alter ego décadent Ziggy Stardust, et impose un glam rock sophistiqué et apocalyptique et des spectacles flamboyants. À cette époque, il participe aussi aux carrières solo de Lou Reed et d’Iggy Pop en tant que collaborateur et producteur. Pendant le reste de la décennie, il s’intéresse aux musiques noires (soul, funk et disco) et à la musique électronique émergente, créant des mélanges nouveaux notamment avec la complicité du producteur et musicien Brian Eno. Dans les années 1980, il devient une vedette grand public et remplit les stades avec une pop efficace, puis finit la décennie avec un revirement complet, intégrant le groupe de garage rock Tin Machine. Les années 1990 l’ont vu retourner à un style plus expérimental intégrant des musiques contemporaines telles la techno et le drum’n’bass. Depuis 2004 ses apparitions se font plus rares.