Étienne Daho ne pourra pas se servir de la pochette de son nouvel album (Les chansons de l’innocence retrouvéelire la critique de Phil Patrick) pour faire de la publicité dans le métro parisien. Mais pourquoi ?

Réponse : cette même pochette montre Daho aux bras d’une femme aux seins nus, seulement vêtue d’un string. Le chanteur explique : « la photo a été prise aux Baléares avec beaucoup de spontanéité. Cette Française faisait des photos de charme dans son hôtel. Ce n’était une photo posée ni pour elle ni pour moi, presque une blague. Quand j’ai revu cette image, c’était une évidence ». Ben voilà, c’est juste une photo de vacances ! Et c’est peut-être ça, finalement, qui gêne le plus la RATP : faudrait pas non plus trop dégouter les usagers du réseau francilien. Pendant qu’eux se galèrent tous les jours dans la moiteur et les odeurs de pisse, des mecs comme Daho se la coulent douce aux Baléares avec des putes aux gros seins. C’est pas juste.

daho-pochette-censure