Florent Pagny est à la chanson française ce que Laurent Fabius ou Jean-Pierre Raffarin (respectons la parité gauche – droite) sont à la politique hexagonale : des branleurs. Ça fait 40 ans qu’ils sont là, ils ne font ABSOLUMENT rien, mais on les voit et on les entend partout. Pagny a d’autant plus le profil « politicien » qu’il nous balance toujours les mêmes idées (la fumette sur les plateaux, l’amour dans les studios et un gros fuck aux impôts), et quand ces dernières semblent épuisées (ce n’est que provisoire), Florent et son pote Pascal Nègre font les fonds de tiroir et nous balancent un putain de disque acoustique. Faut pas avoir le trac, et les Bonnie & Clyde de l’industrie du disque en France ne l’ont pas. Jamais ! Quelque part, c’est quand même génial que des nanas et des mecs achètent encore des albums de Florent Pagny. Rien que pour ça, chapeau l’artiste ! (Laurent Routier)