Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, Francis Cabrel a déclaré que le cannabis n’était pas plus nocif que le pastis. Si c’est lui qui le dit.

Bon, on ne va pas non plus s’enflammer. Francis Cabrel, ce n’est pas (encore) Bob Marley. Mais quand même. L’homme sorti de La cabane du pêcheur « pense que la dépénalisation permettrait de court-circuiter les mafias parallèles ». Il a sans doute du développer des analyses plus pertinentes dans sa vie, mais on sent bien que Francis, là, il est chaud, quitte à faire quelques raccourcis. Attention, l’auteur de Tout le monde y pense a toutefois précisé qu’il n’avait « jamais fumé ». Pas encore (et encore) Francis, pas encore…