Zicabloc

Magazine musical instructif et amusant

En ce moment

Le funk apparaît aux États-Unis à la fin des années 50 et connaîtra son âge d’or lors des deux décennies suivantes. En argot américain, funk signifie « puant », « qui sent la sueur », reproche traditionnellement adressé aux noirs par les blancs, et repris ensuite à leur compte par les artistes noirs.

Origines du funk
Les deux principales racines du funk sont la soul et le jazz. À ces deux styles, les pionniers du funk vont y ajouter des sections rythmiques imposantes qui vont-elles-mêmes faire du funk un style à part entière. L’idée de ces rythmiques est venue des bars de La Nouvelle-Orléans qui étaient pauvres et ne possédaient qu’un piano pour distraire la clientèle. Or le piano était l’instrument idéal pour ces groupes pour synthétiser à la fois la basse, la batterie, la guitare, le chant ou les cuivres sur un seul instrument.

Tadd Dameron (au piano) avec Milt Orent, Mary Lou Williams et Dizzy Gillespie, New York, 1947, pionniers du hard bop.

Tadd Dameron (au piano) avec Milt Orent, Mary Lou Williams et Dizzy Gillespie, New York, 1947, pionniers du hard bop.

Le funk dans les années 70
Le funk connaît son âge d’or dans les années 1970 grâce en grande partie à James Brown qui en devient très vite le « roi ». Toutefois, le funk ne « s’installera » véritablement dans la culture américaine et mondiale qu’avec l’arrivée du disco qui lui-même doit beaucoup au funk.

James Brown sur la scène du Musikhalle de Hamburg, en février 1973.

James Brown sur la scène du Musikhalle de Hamburg, en février 1973.

Le funk dans les années 80
Le funk connaît une grande mutation au cours des années 80 avec l’apparition des synthétiseurs et autres instruments « électroniques ». Les fers de lance de ce « nouveau » funk sont Earth, Wind & Fire ou encore Kool And The Gang, ce dernier faisant le « pont » entre le funk et le hip-hop naissant.

Verdine White (Earth, Wind & Fire) en 1982.

Verdine White (Earth, Wind & Fire) en 1982.

Le funk aujourd’hui
Le funk aujourd’hui est toujours très apprécié des musiciens et du public. Le style s’est définitivement installé au rang des mouvements musicaux majeurs. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si une grande majorité des samples utilisés dans le rap et le hip-hop (et dans l’électro !) proviennent de morceaux funk.

Top 5 des albums de funk
1. James Brown, Papa’s Got A Brand New Bag, 1965
2. Maceo Parker, Doing Their Own Thing, 1970< 3. Earth, Wind & Fire, Last Days and Time, 1972
4. Tower of power, Bump City, 1972
5. Sly and the Family Stone, Small Talk, 1974

Liste des explications de chansons funk :