Par Eric Ze More

Si Dieu est mort, comme le prétendait en son temps l’autre grande-gueule de Nietzsche, alors qui est Johnny Hallyday ? Réponse : un petit vieux, bien malheureux, mais riche, et dont on se sert pour payer le prof’ de fitness (ça c’est pour Laeticia), ou remplir une dernière fois (espérons) les caisses. Suivez mon regard… oui, c’est ça ! M ! Mathieu Chédid, le roi de la funky variet’ épouvantable, encore et toujours. Il avait déjà ramassé le cadavre de Paradis (croyant qu’elle était morte alors que ce n’était que de l’anorexie), le voilà maintenant à pousser la charrette de Jojo. Pauvre de lui (il est fait ici référence à Johnny). Il faut dire que quand t’as la moitié du corps en plastique et l’autre nécrosée, t’en perds un peu les pédales. Ah, il est loin le temps des Berger et des Goldman ! Johnny Hallyday est aujourd’hui à M ce que Liliane Bettencourt fut un temps à Éric Woerth : un moyen de remplir les caisses en vue d’une campagne électorale (l’autre expression pour désigner une promotion d’album) qui devrait être grandiose. M comme merde.

Sondage : quelle est votre chanson préférée de Johnny Hallyday ?

View Results

Loading ... Loading ...