Par Eric Ze More

Ok, je veux bien faire un effort : considérer Cœur de Pirate autrement que comme une pucelle écervelée, comprendre que le Colonel Reyel veut lui aussi sa part du gâteau, accepter que Yannick Noah soit un chanteur engagé. Mais là, putain, faut pas exagérer : écouter un obèse mort reprendre une chanson du Magicien d’Oz, interprétée en son temps par une nonne (Judy Garland en l’occurrence), autant demander aux Plastiscines de faire du rock ! Alors oui, la voix est charmante (mais comment une voix pareille peut-elle sortir d’un corps aussi… voluptueux ?), la mélodie est mignonne, le son du ukulélé est exotique, mais c’est quand même galère d’avoir à dire, en soirée : « ah j’adore la chanson de Kama… Kawa…, Kamatula… bref, tu sais le gros là ? J’adooooore ».