Par Olivier Crachin

Vous n’allez peut-être pas le croire, mais le dernier album de James Blunt, Some Kind Of Trouble, sorti en novembre 2010, est en train de retrouver le haut des charts français. Un an après sa sortie mondiale, donc. Alors pourquoi ? Ben oui, pourquoi les Français se mettent-ils tout à coup à acheter l’album de James Blunt ? Que s’est-il passé depuis un an en France pour en arriver là ? Il y a eu la crise, l’affaire DSK, les soldats morts en Afghanistan, l’autre affaire DSK (Tristane Banon), le sauvetage de la Grèce que personne n’a compris, les milliards de bénéfice de banques qu’on avait sauvées de la faillite deux mois auparavant, l’élection de François Hollande comme candidat socialiste aux présidentielles de 2012, la libération de la Libye par des avions français, les mêmes que Kadhafi avaient commandés un an auparavant à Paris, l’affaire du faux espionnage chez Renault, l’autre autre affaire DSK (celle des putes du Carlton de Lille)… Conclusion : si les Français achètent en masse l’album de James Blunt, c’est qu’ils sont cette fois-ci bien décidés à en finir. Une dernière balle dans le caisson et c’est enfin le repos de la pierre tombale. Maintenant, la question est de savoir pourquoi les Français achètent cet album de Blunt alors qu’il leur suffirait d’écouter Le Mouv’. Il y aura toujours une part de mystère dans l’attitude du peuple français…