Histoire et explication de It’s a Man’s Man’s Man’s World

It’s a Man’s Man’s Man’s World de James Brown figure sur l’album Cold Sweat sorti en 1967. It’s a Man’s Man’s Man’s World, extraite d’un album qui a été l’un des actes fondateurs du funk, a pour particularité d’avoir été enregistrée comme si c’était un sermon tout en faisant l’apologie de la femme.

L’homme y est ici dépeint comme étant en perpétuelle évolution, une évolution pourtant impossible sans la présence d’une femme. Elle a été écrite par James Brown et Betty Jean Newsome. Cette dernière a souvent dit s’être inspirée des textes bibliques, recueillant également les observations de ses ex-petits amis, ou encore celles de James Brown lui-même, appelé aussi The Godfather Of Soul. It’s a Man’s Man’s Man’s World devait simplement s’intituler It’s a Man’s World mais Brown y ajouta la répétition en référence au film It’s a Mad, Mad, Mad, Mad World de Stanley Kramer sorti en 1963.

Biographie James Brown

James Brown est un chanteur-danseur-producteur américain né en 1933 et décédé le jour de Noël 2006. Appelé communément The Godfather Of Soul ou encore The Hardest Working Man in Show Business, il est le fondateur du funk, remplissant des salles combles à chaque passage, reconnu pour ses performances scéniques et jouissant d’un succès jamais démenti.