Histoire et explication Voodoo Child

Voodoo Child de Jimi Hendrix figure sur l’album Electric Ladyland sorti en 1968. Voodoo Child n’est pas à confondre avec une autre chanson de Jimi Hendrix, Voodoo Chile, un long morceau de 15 minutes figurant sur le même album. L’histoire veut que Voodoo Child ait été improvisée et enregistrée en une seule prise par Jimi Hendrix et son groupe pour les besoins d’un reportage de la chaine ABC dans les studios où Hendrix enregistrait alors l’album Electric Ladyland. Le groupe venait juste de jouer Voodoo Chile et lorsque l’équipe de tournage a demandé à Hendrix et son groupe de jouer un morceau, Hendrix a dit à ses musiciens de rejouer Voodoo Chile, mais cette fois en « mi ». Ce qui a donné naissance à la chanson Voodoo Child que Jimi Hendrix a lui-même qualifiée, lors d’un concert en 1969, « d’hymne national des Black Panthers ».

Voodoo Child tient par ailleurs une place très particulière dans l’histoire du rock et la guitare électrique. C’est en effet grâce à cette chanson et quelques autres (dont White Room de Cream) que l’effet « wah-wah » fut popularisé dans le monde entier.

Pour prendre la mesure de l’importance de Voodoo Child, il faut savoir que Miles Davis lui-même a avoué avoir été inspiré par Voodoo Child pour écrire son album Bitches Brew (1969) sur lequel figure notamment le morceau Miles runs his Voodoo down.

Voodoo Child fut enfin le dernier morceau interprété en concert (en Allemagne) par Jimi Hendrix avant sa mort, survenue 12 jours plus tard.


Biographie Jimi Hendrix

James Marshall « Jimi » Hendrix, né Johnny Allen Hendrix en 1942 à Seattle, aux États-Unis, et mort le 18 septembre 1970 à Londres, en Angleterre, est un guitariste, auteur-compositeur et chanteur, fondateur du célèbre groupe anglo-américain The Jimi Hendrix Experience, actif de 1966 à 1970. Considéré comme un génie de la guitare électrique, Hendrix a eu une forte influence sur des genres musicaux comme le blues et le funk rock, et en a inspiré d’autres, comme le hard rock et le heavy metal.