Histoire et explication de La Lambada

La lambada (du portugais brésilien « coup de fouet ») est à l’origine une danse et un genre musical du Brésil, très populaire au début des années 1990, qui mélange carimbo, reggae, salsa et merengue.

Lors de cette danse un couple, corps contre corps, ondule des hanches et des épaules et place de temps en temps un de ses genoux entre les jambes du partenaire. Originaire de la région de Belém, la lambada s’est diffusée à Bahia et à Salvador. Des producteurs français (dont Olivier Lorsac) qui s’étaient rendus au Brésil ont rapporté le rythme de la lambada en France et ont adapté pour le groupe Kaoma, en violant le droit d’auteur, la chanson « Llorando se fue » (renommée « La lambada »), du groupe bolivien de musique andine Los Kjarkas, (la flûte de pan a été remplacée par l’accordéon dans la lambada). Le succès de cette chanson sera mondial mais très bref. Il y aura même un film baptisé Lambada, dans lequel joue Jennifer Lopez, et un autre film sur le sujet, The Forbidden Dance is lambada.

Biographie Kaoma

Kaoma est un groupe de musique formé d’anciens musiciens de Touré Kunda : Chico (bassiste, originaire de la Martinique), Jacky (guitariste, guadeloupéen), Jean-Claude (claviériste, originaire de Toulouse), Michel (batterie et percussions), Fania Niang (choriste, Sénégalaise de Paris, ancien mannequin notamment pour Jean-Paul Goude), et Loalwa Braz (la chanteuse, brésilienne, reconnue dans son pays grâce à une carrière solo bien remplie auparavant), ainsi que Monica, ex-styliste, qui chante aussi.