Officiellement, Elvis Presley est mort le 16 août 1977 d’un arrêt cardiaque – « une aryth­mie cardiaque » – causé par un « abus de médicaments ». Ok, d’accord, va pour l’explosion du cœur du King, mais pourquoi ? Et surtout : où tout ça s’est-il passé ?

Où est mort Elvis Presley ?

Son corps a été retrouvé par sa dernière compagne, Ginger Alden, le 16 août 1977 dans la salle de bains de sa maison de Graceland (Tennessee). Une rumeur a alors circulé selon laquelle le King serait mort sur la cuvette de ses toilettes. En proie depuis longtemps à de graves problèmes de constipation, il aurait « poussé trop fort ». Précisons tout de même que son état de santé était globalement désastreux : il souffrait d’un glaucome et d’obésité (il pesait 102 kilos pour 1,83 m à sa mort). Des traces de 14 médicaments type somnifères et anesthésiants ont par ailleurs été relevées lors des analyses sanguines post-mortem du King.

Certificat de décès - Elvis Presley

Confirmation du médecin du King

Il s’appelle George « Nick » Nicho­pou­los et il est resté auprès de Presley les 12 dernières années de sa vie. En 2010, le doc expliquait sur Foxnews.com : « après la mort d’El­vis Pres­ley, nous n’étions pas sûrs de sa cause exacte, alors j’ai pour­suivi quelques recherches et des confrères m’ont appelé depuis diffé­rentes villes et écoles de méde­cine qui faisaient de la recherche sur la consti­pa­tion et ses consé­quences ». Et de poursuivre : « nous ne nous sommes pas rendu compte jusqu’à l’autop­sie que sa consti­pa­tion était aussi grave. Si on avait pratiqué une colo­sto­mie, Elvis serait proba­ble­ment toujours là. »

Merde !