Qu’on soit pour ou contre, les Victoires de la musique récompensent généralement des artistes reconnus qui ont un minimum de talent. Malheureusement, quelques fois, les mecs tombent à côté et ça, on l’oublie trop facilement. Piqure de rappel made in Zicabloc !
1 – Philippe Lafontaine
Révélation de l’année 1989. Malheureusement pas de prix pour la disparition de l’année 1990.
Lafontaine
2 – Corinne Hermès
La révélation féminine de 1989 a remporté l’Eurovision en 1983 pour le Luxembourg, mais personne ne se souvient d’elle aujourd’hui.
corinne-hermès
3 – Manau
Album rap de l’année en 1999 pour les mecs de Manau. On n’ose même pas imaginer les groupes en compétition pour donner la Victoire de la Musique à cet album.
manau
4 – Stephend
Révélation féminine en 1996, l’inconnue de service était en compétition avec Ophélie Winter et Axelle Renoir. Sa reprise en français de The Show Must Go On est une honte.
stephend005
5 – Nina Morato
En 1994, elle est désignée révélation féminine grâce au titre Maman. On ne retiendra d’elle que son guitariste de l’époque, un certain Mathieu Chédid.
nina-morato
6 – Cérémonie d’ouverture des JO d’Albertville
Dans le genre scandale, la Victoire du meilleur spectacle musical en 1993 pour la cérémonie d’ouverture des JO est toujours incompréhensible.

7 – Les Inconnus
En 1996, le clip d’Auteuil-Neuilly-Passy est récompensé devant Mylène Farmer et Marc Lavoine. C’était le temps où Les Inconnus étaient encore drôles.

8 – Kamini
Prix du meilleur clip en 2007 pour Marly Gomont de Kamini alors que la vidéo a été réalisée avec une caméra de poche et aucun sens artistique.
kamini
9 – Dorothée
En 1985, Les petits Ewoks remporte la Victoire de la chanson destinée aux enfants. Depuis 2001, la catégorie a disparu, preuve de son inutilité.
dorothee
10 – Smaïn
Comment une cérémonie qui consacre Smaïn humoriste de l’année 1992 peut encore avoir le droit d’exister ?
smain