L’un de nos journalistes a récemment profité d’être presque mort pour demander à Dieu une petite interview. Et tu sais quoi ? Il a dit oui. Attention, révélations…

Dieu, on se demande : c’est quoi ta musique préférée ?
Ça me paraît clair, non ? Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin, John Bonham, Bon Scott, Freddy Mercury, Nico, Lou Reed, Joe Strummer, Joey Ramone, Elvis, Kurt Cobain, Keith Richards (y’a que toi pour croire qu’il est encore vivant !)… T’as vu la liste de ceux que j’ai rappelés avant l’heure ? C’est pas pour planter des pommiers dans le jardin d’Eden, ducon ! Mes voix ne sont pas si impénétrables que ça : je kiffe le rock. Autant dire que quand vous avez appelé ça la musique du diable, ça m’a bien fait marrer parce que cette petite fiotte de Satan n’écoute que du disco.

Tu peux me donner un petit scoop ? Quel grand zicos est le prochain sur ta liste ? Clapton ? Neil Young ? Me dis pas que c’est Jimmy Page !
J’hésite. Y’en a encore quelques-uns qui restent chez vous et que je m’enverrai bien en concert privé… Deux ou trois ne sont pas passés très loin récemment, mais j’ai décidé, dans mon infinie bonté, de vous les laisser encore un peu. Prends ça comme une compensation parce que tu peux être sûr que toute la bande des Enfoirés, ceux-là je vais vous les laisser centenaires !

Juste une idée comme ça : pourquoi tu ne lances pas un bon coup d’Ebola sur toutes les merdes musicales ? Patrick Fiori, il mérite quand même, non ?
Le libre arbitre, mec. Je vous laisse le choix, même si tu ne peux pas savoir à quel point ça peut me faire mal au cul ! Y’a des moments, j’ai vraiment envie de vous éteindre façon dinosaures (qui étaient tous de sacrés connards). Mais bon, à la place on vous a renvoyé Jésus.

Sérieux ?
Oui. Sa mère et moi avons fait ça il y a à peu près 20 piges, sans que vous ne vous rendiez compte de rien. Vous le connaissez sous le nom de Justin Bieber.

Justin Bieber, c’est Jésus ?
Grave. Je pensais qu’avec sa voix angélique vous auriez tout de suite compris (rires) ! Mais non. Faut dire qu’on a un peu été obligé de changer le cours normal des choses. On s’est rapidement rendu compte que l’endroit où on l’avait largué la dernière fois, du côté de Jérusalem, n’était pas vraiment le point de chute le plus approprié pour son retour, vu qu’une semaine avant, on s’y était fait flinguer les trois Rois Mages qu’on avait envoyés pour vous prévenir.

Et comment juges-tu son retour sur terre ?
Le bilan est désastreux, mais le gamin avait gardé une putain de rancune contre vous. Je dois dire que la dernière fois, sa mère et moi avions nous aussi trouvé assez dégueulasse de lui refiler l’ensemble des péchés du monde alors que le petit n’avait rien fait. Du coup, le gosse profite : de la came, des putes et de la musique à chier pour vous la mettre bien profond. Le risque, c’est que je suis à peu près certain que vous n’attendrez pas ses 33 ans pour le reclouer sur une croix. Mais je m’en fous. Je le ressusciterai. Par contre, si une nouvelle biographie devait sortir après le départ du fils, merci de nous contacter directement pour la question des droits d’auteurs. On se fera pas enfler deux fois.