Putain, quand Universal et TF1 ont décidé de racler les poubelles, ils y vont pas à moitié. Après avoir sorti l’album collectif The Voice et celui du gagnant (un mec dont je me rappelle plus le prénom), voilà que les maquereaux de l’industrie du disque ont décidé de mettre une autre de leur petite pute sur le trottoir. Le gars s’appelle Louis Delort (rien à voir, donc, avec Jacques et Martine) et il a repris, au cours de l’émission, plusieurs standards de la chanson française et de la variété internationale que l’on retrouve sur son album : Amsterdam de Jacques Brel, Video Games de Lana del Rey, Creep de Radiohead, Avec le temps de Léo Ferré… Si avec ça t’as pas compris que l’univers musical du gars, c’est la rentabilité émotionnelle… Mais une pute qui s’habille chez Prada, ça reste quand même une pute. (Audrey Plumard)