Enregistré et commercialisé en 1962, le premier single des Beatles, Love me do, est entré dans le domaine public en Union Européenne depuis le 1er janvier 2013.

Qui veut commercialiser Love me do sans payer les droits d’auteur ? Ça vous fera une sacrée économie ! De fait, c’est tout à fait possible en Union Européenne, depuis le 1er janvier 2013, car selon la loi, après 50 ans, les œuvres discographiques entrent dans le domaine publique. Aux États-Unis, les copyright sur les œuvres musicales sont préservés 99 ans. Donc pour le marché US, faudra encore attendre un peu. Mais en Europe, ça va être la foire dans les mois à venir. Beaucoup d’œuvres d’autres artistes majeurs vont en effet être « libres de droits » dès cette année, comme certains des premiers tubes de Bob Dylan ou Johnny Hallyday ! Putain, du Johnny gratos, ça se refuse pas !