Par Olivier Crachin


Le problème avec Lynda Lemay, c’est pas tant qu’elle aborde des thèmes toujours super joyeux (la mort, le cancer, l’impuissance, le viol…) avec un air ingénu, le problème c’est que tu te demandes toujours si elle se fout pas de ta gueule en articulant de manière aussi prononcée ou si elle a un vrai problème neurologique. Alors ok, on est français, elle est québécoise, mais a priori, on devrait se comprendre, non ? Eh ! Vanessa Paradis cartonne dans l’Hexagone depuis 1987 alors que depuis cette date, on pige que dalle à ce qu’elle dit ! Et parfois, c’est quand même pas plus mal de ne pas trop articuler, surtout quand tu chantes la ménopause ou la mort d’un enfant. C’est juste une suggestion, hein Lynda ! Côté musique, c’est sur que ce best of de Lynda Lemay ne va pas vous réconcilier avec le cousin canadien. Mais juste par curiosité, pour savoir ce qu’elle a bien pu mettre dans ce best of, ça vaut le coup d’ouvrir la jaquette du disque (aucun tube, aucun morceau connu). Quant à insérer le dit disque dans un lecteur, à chacun de prendre ses responsabilités, et d’en assumer les conséquences. Certains sont morts pour plus que ça.