Histoire et explication de Au creux de ton bras

Au creux de ton bras de Mano Solo figure sur l’album La Marmaille Nue sorti en 1993. Au creux de ton bras raconte l’histoire d’un ou d’une junkie qui attend avec angoisse l’arrivée de son dealer et de sa dose.

Le junkie en question est en état de manque (« t’as mal aux os, t’as mal au dos, tu transpires, tu trembles ») jusqu’à ce qu’il s’injecte enfin sa dose, « au creux de [son] bras ». Au creux de ton bras n’est pas une chanson autobiographique au sens strict du terme, mais Mano Solo n’a jamais caché fréquenter des « marginaux », junkies compris. Cette chanson est autant pour lui un moyen de dénoncer « la femme de ceux qui n’en ont pas [l’héroïne] » que ceux qui la fourguent, « les salauds » de la chanson Au creux de ton bras.

« Ça fait des heures que tu l´attends
T´as mal aux os, t´as mal au dos
Tu transpires, c´est pas parce qu´il fait chaud
Et tu trembles, c´est pas parce que t´as froid
Et tu l´attends le salaud
Il prend son temps
Il sait qu´il aura ton argent
Tu ferais n´importe quoi
Pour l´avoir ton petit képa »

Biographie Mano Solo

Mano Solo est né Emmanuel Cabut en 1963. Il est le fils du célèbre dessinateur Cabu. Mano Solo prend son envol intellectuel et artistique très jeune, fréquentant d’abord le milieu punk à la fin des années 1970 puis l’underground parisien dans les années 1980. Il sort son premier album en 1993, La Marmaille nue, puis annonce l’année suivante, en plein concert, qu’il est séropositif. Il aura au total réalisé 10 albums. Mano Solo est mort en janvier 2010.