Histoire et explication Né quelque part

Composée par Maxime Le Forestier et Jean-Pierre Sabard, Né quelque part figure sur l’album éponyme sorti en 1987. Le titre de la chanson a été inspiré par la chanson de Georges Brassens La Ballade des gens qui sont nés quelque part.

L’origine de cet hymne antiraciste soudé par les sonorités africaines, est la révolte contre les lois Pasqua (Code de la nationalité) : un enfant né en France de parents étrangers ne devient plus automatiquement français à sa majorité. Ou comment substituer le « droit du sang » au « droit du sol ». Le Forestier dira : « Mon fils Philippe était scolarisé dans une école où cohabitaient dix-huit nationalités. Avec son copain Francis, fils de boat people vietnamiens, ils allaient connaître les mêmes profs, les mêmes filles, et peut-être qu’à 16 ans ils voleraient une mobylette. Moi, j’engueulerais Philippe tandis que Francis serait renvoyé de son pays natal ». Le célèbre refrain de la chanson est en langue Zoulou: Nom’inqwando Yes Qxag Iqwahasa qui signifie « Quand on a l’esprit violent, on l’a aussi confus« . Né quelque part a relancé la carrière de Maxime Le Forestier après les échecs successifs de ses précédents albums.

Biographie Maxime Le Forestier

Bruno Le Forestier, alias Maxime Le Forestier, est un auteur-compositeur-interprète français, né à Paris le 10 février 1949.