Ce n’est pas parce que les vacances sont terminées qu’il ne faut plus parler des chansons de l’été. Surtout s’il s’agit des meilleures d’entre elles. Parce qu’avant qu’on nous vende ça comme un vulgaire produit marketing (un truc bien dégueulasse) les chansons de l’été, elles étaient bien. Et le slow des bals populaires avait un autre sens que le bordel des discothèques. Bref, c’était mieux avant. La preuve.


1. Brigitte Bardot – La Madrague, 1963
BB était et restera la plus belle femme du monde.
Alors, quoi qu’elle chante, on aime.

2. Niagara – L’amour à La Plage, 1986
Que celui qui n’a jamais pensé à faire l’amour à la plage
se lève et prenne la porte ! Vous êtes tous là ? OK, ça va.

3. François Deguelt – Le Ciel, Le Soleil Et La Mer, 1962
Un peu de douceur dans ce monde de fou.
François Deguelt interprète là une jolie chanson romantique, nous rendant presque nostalgiques.

4. Serge Gainsbourg – Sea, Sex And Sun, 1977
Même quand il se lance dans la bouffonnerie disco
, Gainsbourg par hasard ou pas rasé nous produit un joli tube de l’été. Pervers !

5. Eric Charden – L’été s’ra Chaud, 1979
Ce type serait une blague à lui tout seul s’il n’avait pas écrit
« Le Monde est gris, le monde est bleu ». Mais avouons qu’avec ce tube parmi les chansons de l’été, « l’été s’ra chaud », on frôle l’insolation quand même.

6. Mort Shuman – Un Été De Porcelaine (BOF L’Hôtel de la plage), 1978
Mort Shuman était déjà un habitué des chansons de l’été
dès 1976 avec le titre « Sorrow » du film À nous les petites Anglaises. Il a récidivé avec ce classique du cinéma populaire qu’est L’Hôtel de la plage, également de Michel Lang (Guy Marchand, Myriam Boyer, Daniel Ceccaldi, Anne Parillaud, Gérard Darmon, …).

7. Petula Clark – La Gadoue, 1966
Encore un titre de Gainsbourg
qui aimait bien les petites Anglaises. Oui, parfois en été, il pleut. Et les chansons de l’été en parlent.

8. Christophe – Aline, 1965
Attention, à cette époque Christophe
ne portait pas encore la moustache, mais le talent était déjà là. Tube de l’été 65.

9. Pierre Perret – Les Jolies Colonies De Vacances, 1966
Pierre Perret, le dernier rempart contre l’oubli de l’argot,
le p’tit frisé au nez retroussé, a écrit des chansons qui méritent bien davantage que quelques passages sur Radio Nostalgie. On espère qu’un jour tous les programmes scolaires du premier degré fassent étudier aux élèves une chanson de Perret.

10. Les Négresses Vertes – Voilà L’été, 1988
Ce titre est une évidence.
On a déjà envie de danser ! Alors vive les Négresses Vertes, vive la France, vive les chansons de l’été !