Je viens de prendre l’ascenseur dans un parking sous-terrain. Pardon : je viens d’écouter l’album The absence de Melody Gardot. Pour illustrer la prochaine pub d’Air France, ça devrait convenir, mais pour faire bander les oreilles des mélomanes, ça va être un peu léger. La petite chante tour à tour en anglais, en espagnol, en français… Bref, on voit bien qu’elle est paumée. Sans doute des résurgences de son terrible accident de la route survenu en 2003 (un connard l’a renversée). Melo’ est passée à deux doigts (de pied) du fauteuil roulant. Elle dit s’en être sortie grâce à la musicothérapie. Pas con : Mallaury Nataf a bien soigné ses 200 cancers en grignotant des chips et en invoquant les esprits. Va dire ça à un mec qui bouffe de la chimio deux fois par semaine, il va se marrer. Melody Gardot, c’est donc un peu l’histoire du cordonnier mal chaussé. Elle guérit avec la musique des autres, mais elle nous rend malade avec la sienne. (Audrey Plumard)