Par Eric Ze More

À l’origine, Metronomy, ce sont les rois du remix. Et je mets ici au défi quiconque de trouver, parmi tous les remixes expulsés par Metronomy, un seul qui tienne la route. En soi, c’est une performance de ne produire que de la merde. Un acte artistique sans doute. Alors oui, ça fait sans doute jouir des nanas comme Tania Bruna-Rosso (surtout si tu fais un remix de Justin Bieber !), mais franchement, Metronomy, c’est le Guy Georges (il a pas de nom de famille celui-là ?) de la musique électro. À foutre au feu.