Histoire et explication Je suis pour

Je suis pour de Michel Sardou figure sur l’album La Vieille sorti en 1976. Je suis pour est d’abord l’histoire d’un père (le narrateur) qui déclare vouloir la mort de l’assassin de son enfant, « je suis pour » faisant référence à la peine de mort. Beaucoup ont, au moment de la sortie de la chanson de Michel Sardou, considéré que c’était Michel Sardou lui-même qui se prononçait pour la peine de mort, Sardou étant depuis ses débuts catalogué comme un chanteur « de droite ».
Je suis pour suscita une vive réaction dans les médias français, notamment parce que Je suis pour sortie en pleine affaire Patrick Henry. Ce dernier avait assassiné le petit Philippe Bertrand (8 ans) en 1976 et son procès, qui débuta au début de l’année 1977, se transforma rapidement en « procès de la peine de mort ». L’avocat d’Henry, Robert Badinter, fervent partisan de l’abolition, parvint finalement à éviter à son client la sentence capitale.
Je suis pour fut largement reprise par les défenseurs de la peine de mort tandis que les opposants à cette dernière jugèrent la chanson inadmissible. Michel Sardou dut faire face à une vague d’attaques sans précédent, échappant même à un attentat lors d’un concert à Bruxelles en 1977.


Biographie Michel Sardou

Michel Sardou est né en 1947 à Paris. Il est le fils des comédiens Fernand Sardou et Jackie Sardou. Michel Sardou est considéré aujourd’hui comme l’un des artistes majeurs de la chanson française.