Par Eric Ze More


Ça fait maintenant longtemps que l’on sait que Mika est un putain de copieur, un imposteur, un ringard. L’Europe a mis un petit moment à s’en rendre compte, mais c’est arrivé. Du coup, Mika ne vend plus nulle part, sauf… En France ! Parce qu’en France, on prend toujours ça comme une putain de faveur qu’un mec qui habite Londres, qui vend des milliiiiiiiiiiiiiiions de disques dans le monde (ça, c’était avant) parle français sur les plateaux télés. Un peu comme Brian Molko de Palcebo. Et comme Placebo, Mika, aujourd’hui, ne vend plus qu’en France : l’exception française, sans doute. Et Mika, il est peut-être con, mais sa major ne l’est pas, elle. Du coup, elle lui a dit : « Ecoute Mika, t’es sympa, un peu dispersé, mais sympa. Alors tu vas faire une chanson en français, parce que c’est de là-bas que tout va repartir pour toi ». Mika a dit oui et il a écrit Elle me dit, sorte de yé-yé bien crado qui aura tout de même le mérite – enfin on l’espère – de faire comprendre aux Français qu’on les prend pour des buses.