Histoire et explication de Sacrifice de Poulets

Sacrifice de Poulets du Ministère A.M.E.R figure sur la bande originale du film La Haine (Mathieu Kassovitz) sorti en 1995. Comme son titre l’indique et comme ses paroles le confirment, Sacrifice de Poulets est une chanson décrivant la haine que peuvent porter, en 1995, certains jeunes dits « de banlieue », envers les forces de l’ordre.

Évidemment, il faut replacer Sacrifice de Poulets dans le contexte du moment (émeutes en 1995 dans toutes les grandes villes de France) et surtout dans sa fonction de chanson illustrant un film, en l’occurrence La Haine dont le décor est précisément la banlieue et le nœud dramatique la mort d’un jeune, tué par un policier.
Sacrifice de Poulets fut néanmoins considérée comme un appel direct aux meurtres de policiers et le ministère de l’Intérieur de l’époque (dirigé par Charles Pasqua) porta plainte contre le groupe Ministère A.M.E.R. qui fut condamné à une amende de 250.000 francs et à une interdiction de concerts. Ainsi, si Sacrifice de Poulets fut LA chanson qui révéla le groupe au grand public, elle signa également sa « mort », les membres du groupe poursuivant cela dit chacun une carrière solo.

Biographie Ministère A.M.E.R.

Le Ministère A.M.E.R. (pour Action, Musique Et Rap) est formé aux débuts des années 1980 à Sarcelles par les rappeurs Passi (Passi Ballende), Stomy Bugsy (Gilles Duarte), Moda, Hamed Daye, les DJ Ghetch et DJ Desh, et le producteur-manager Kenzy (Jerôme Ebella). Le groupe se fait connaître du grand public grâce à des chansons aux textes très virulents comme Brigitte femme de flic, Sacrifice de poulets, Traitres… Plusieurs autres rappeurs et DJ graviteront autour du Ministère A.M.E.R., au sein du collectif « Secteur Ä » : Doc Gyneco, Nèg’Marrons, Arsenik notamment.