Histoire et explication de Pourvu qu’elles soient douces…

Écrite par l’inévitable duo Mylène Farmer/Laurent Boutonnat, Pourvu qu’elles soient douces est le neuvième single de la carrière de Mylène Farmer sorti en septembre 1988.

Ce single est le troisième extrait de l’album Ainsi soit je…. Les paroles de cette chanson font ouvertement référence à la sodomie, permettant ainsi à la chanteuse de briser un tabou : « Ton goût du revers/N’a rien de pervers/ Ton kamasutra/A bien cent ans d’âge/Mon dieu que c’est démodé/Le nec plus ultra/En ce paysage/C’est d’aimer des deux côtés ». Dans certains pays, le titre de la chanson fut jugé trop long, et fut raccourci en Douces. A noter encore que le clip original dure plus de 17 minutes !

« Tu fais des Ha! des Ho!
Derrière ton ouvrage
Quand mon petit pantalon
Debout et de dos
Sans perdre courage
Dénude tes obsessions
Tu t’entête à te foutre de tout
Mais pourvu qu’elles soient douces
D’un po’te tu n’as que la lune en tête
De mes rondeurs tu es KO!
Tu t’entêtes à te foutre de tout
Mais pourvu qu’elles soient douces
D’un esth’te tu n’as gardé qu’un air bête
Tout est beau si c’est vu de dos »

Biographie Mylène Farmer

Mylène Farmer, de son vrai nom Mylène Gautier, née le 12 septembre 1961 à Pierrefonds (arrondissement de Montréal), au Québec (Canada), est une chanteuse française et canadienne également auteur, compositeur, actrice et écrivaine.