Histoire et explication de Dont Speak

Dont Speak figure sur l’album de No Doubt intitulé Tragic Kingdom et sorti en 1995. Inutile d’être médium ou même de langue anglaise pour comprendre que Dont Speak parle de séparation, d’une histoire d’amour qui touche à sa fin.

Ce que l’on sait moins, c’est que cette chanson, écrite par Gwen Stefani, raconte la séparation entre cette dernière et le bassiste de No Doubt, Tony Kanal, après 8 ans de vie commune.
Paradoxalement, cette chanson de rupture permit au groupe de connaître un énorme succès mondial en vendant 15 millions d’exemplaires de Tragic Kingdom. Cela dit, après cet album, No Doubt se mit « en pause » avant de revenir en 2000, 5 ans après.
Pour la petite histoire, No Doubt fut accusé de s’être beaucoup (trop) inspiré, pour Dont Speak (notamment sur l’intro) du titre Dream On d’Aerosmith.

Biographie No Doubt

A l’origine, No Doubt est un groupe de ska fondé en 1986 par Eric Stefani et John Spence. Eric y intègre sa sœur Stefani assez vite comme choriste, Spence étant le chanteur principal. Le groupe se dirige alors plus vers un son rock. La formation bouge pas mal – suicide de John Spence à l’âge de 22 ans en 1989, départ de Eric Stefani en 1992 – et ne se stabilise vraiment qu’à partir de 1995 avec Gwen Stefani au chant et à la composition, Tony Kanal à la basse, Tom Dumont à la guitare, Adrian Young à la batterie et enfin Stephen Bradley et Gabriel Mc Nair aux claviers.