Histoire et explication de The kids aren’t alright

The kids aren’t alright d’Offspring figure sur l’album Americana sorti en 1998. C’est le troisième single du cinquième album.The kids aren’t alright a été écrite par le chanteur du quartet, Dexter Holland. Ce titre évoque la déliquescence  du rêve américain et son écriture fut déclenchée lors d’un séjour du leader d’Offspring dans sa Californie natale, plus précisément à Garden Grove dans le Comté d’Orange.
En effet, lors de ce retour aux sources il a découvert que nombre de ses anciens amis et voisins n’avaient pas connu une destinée aussi heureuse que la sienne, certains ayant sombré dans la dépression, dans l’alcoolisme et autre excès, avec parfois des conséquences tragiques. Une citation d’un Holland dépité à propos de ces évènements résume bien l’esprit de The kids aren’t alright : « You grow up in America, and you’re supposed to have a bright future » (Tu grandis en Amérique et tu es censé avoir un bel avenir).
Le titre The kids aren’t alright fait référence à l’une des plus célèbres chansons des Who, The kids are alright extraite de l’album My Generation (1966). À l’époque, The kids are alright des Who était un cri de liberté, d’émancipation, de révolte de la part de jeunesse des années 1960.


Biographie The Offspring

The Offspring se forme en 1984 à Huntington Beach, en Californie, par Dexter Holland (chant + guitare) et Greg Kriesel (alias Greg K, bassiste). The Offspring connaît le succès après « l’extinction » du mouvement grunge, en proposant un rock beaucoup plus proche du punk.