Cette semaine dans On n’a pas couché, Laurent Routier, Natacha Polonium et Aymeric Carré débattent du premier album de la gagnante de la Nouvelle Star 2013, Sophie-Tith.

Laurent Routier : bonjour à tous, bonjour vous deux, c’est parti !
Aymeric Carré : ah, ah, ah !
Laurent Routier : euh… c’est quoi qui vous fait rire Aymeric ?
Aymeric Carré : non, c’est Natacha qui a fait une remarque qui m’a fait rire.
Laurent Routier : Natacha ?
Natacha Polonium : non, mais, je disais juste qu’après les brasseries et les boulangeries, les Chinois étaient en train de racheter l’industrie musicale française.
Laurent Routier : mais, mais… c’est du racisme Natacha ! D’autant que Sophie-Tith est française !
Natacha Polonium : oh, ça va, c’est de l’humour !
Aymeric Carré : on le sait bien qu’elle est française la gamine. C’en est même une caricature. Comme toutes les autres pouffiasses de la variété française actuelle, la Sophie-Tith n’a rien trouvé de mieux que de sortir un album de reprises ! C’est pitoyable.
Laurent Routier : elle est tributaire des exigences de sa maison de disques.
Natacha Polonium : oh arrêtez avec ça. Elle n’a rien d’une artiste et puis c’est tout. C’est une énième interprète qui arrive pour déglinguer les classiques. C’est de la merde son machin.
Aymeric Carré : carrément ok with Natacha. Faut quand même pas avoir le trac pour vendre une salade pareille. Qu’ils nous foutent la paix avec leurs albums de reprises, qu’on fasse signer sur des majors des gamins et des gamines qui ont quelque chose à raconter putain ! Ça doit bien exister.
Laurent Routier : Nolwenn Leroy ?
Aymeric Carré : ta gueule !
Natacha Polonium : oui, et Maître Gims aussi si vous voulez.
Laurent Routier : tout de suite les grands mots !
Natacha Polonium : ben tout ça descend du même appareil digestif !
Laurent Routier : vous me fatiguez tous les deux. À la semaine prochaine.