Par Audrey Plumard


Yeah ! Bon sang, j’ai eu peur. À un moment donné, j’ai cru que les adorables personnes qui « dispatchent » les chroniques au sommet de la direction, me refilaient encore de la techno-électro façon David Guetta ou une autre morve dans le genre. En fait, pas du tout ! One Direction, c’est un gentil petit groupe de puceaux. Ok, c’est de la merde, pas de doute, mais je suis quand même super soulagée. Parce que je n’aurais pas su quoi dire de nouveau sur David Guetta ou les Black Eyes Peas, sinon qu’un bon séjour à Guantanamo ne leur ferait sans doute pas de mal. Tandis que One Direction, bon sang, c’est le panard. Par exemple, je peux dire que seules les pucelles de moins de 15 ans pourront apprécier le chef d’œuvre de ces 5 garçons pleins d’avenir… jusqu’à leurs 18 ans. Après, c’est sur que les choses vont se compliquer : 3 vont mourir d’overdose, 1 du sida et l’autre dans un accident de voiture (parce qu’il roulait bourré l’enfoiré). Alors, pourquoi gueuler ? Faut juste être patient. Le rêve américain, c’est quand même autre chose !



Pour voir l’étendue des dégâts :